Soyaux, c’est parti pour l’opération « Les Jardins de Ravel »

Soyaux, c’est parti pour l’opération « Les Jardins de Ravel »

Les jardins de Ravel - Opération immobilière - Soyaux

Eric Mamer, le gérant de la société de construction de pavillons « Les Maisons de La Touvre » et François Nebout, maire de Soyaux vice-président en charge de la politique de la ville GrandAngoulême, sont plutôt satisfaits. L’ilot 3 voit enfin le jour. Eric Mamer avait même eu l’idée d’offrir une voiture (d’un montant de 12.000 euros) aux trois premiers acquéreurs de parcelles. Aujourd’hui, deux réservations ont été actées. Quinze villas (T3, T4 ou T5, avec 2, 3 ou 4 chambres, terrasses jardin et garage) vont à terme constituer le futur quartier résidentiel baptisé « Les Jardins de Ravel ».
On s’aperçoit très vite qu’avec ou sans le super lot, le projet a de la tenue et mérite attention », analyse le constructeur « Maisons de la Touvre ».

Des conditions d’acquisitions exceptionnelles

Beaucoup de personnes qui rêvent de devenir propriétaires en matière d’immobilier y ont vu les multiples intérêts liés au projet. La vente de ces terrains s’inscrit dans le cadre de l’opération de renouvellement urbain (ORU).
« Nous sommes sur un programme d’accession sociale à la propriété. Ces lots sont proposés sous condition de ressource, mais dans ce cadre, la municipalité à décidé de baisser ses tarifs de 20 à 13 euros le m2. GrandAngoulême quant à elle accompagne chaque ménage à hauteur de 4.000 euros et l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine offre une subvention de 10.000 euros supplémentaire à chaque acquéreur », précise François Nebout.
Les avantages ne s’arrêtent pas là et Eric Mamer tient aussi à rajouter: « Si les personnes sont éligibles au prêts à taux zéro ils le seront aussi à ces aides. De plus, la TVA est à 5,5 % pour les acheteurs qui pourront ainsi aux mêmes conditions envisager la pose d’une clôture ou d’une cuisine équipée par exemple ».
Tous comptes faits, force est de constater que l’offre est alléchante. Au tarif du loyer d’un logement de parc social, le résident est propriétaire. « Maison de la Touvre » promet une habitation de plain-pied de trois pièces sur 72 m2, avec garage et petit jardin pour 108 900 euros, frais notariés inclus et aides déduites. Le calcul a de quoi séduire. « Nous proposons aussi des modèles à étage jusqu’à 100 m2. Toutes nos maisons ont été pensées pour optimiser l’espace intérieur et proposer de belles pièces de vie. Elles sont confortables modernes et économes en énergie (normes BBC RT 2012) », rappelle le promoteur.

Un projet au coeur de la ville

Pour trouver des terrains viabilisés, prêts à bâtir à moins de 15 euros, il est préférable de s’éloigner de la ville. Dans le cas des « Jardins de Ravel », il s’agit d’une véritable offre de proximité. A une encablure de la place Victor Hugo et sur un axe très passant Avenue du Général-de-Gaulle, bien desservi par le réseau de bus STGA, les futurs propriétaires n’auront pas franchement l’impression d’être au milieu de nulle part. Ils pourront profiter de tous les avantages de la ville, tant sur le plan culturel avec Soëlys, que commercial avec toutes les commodités qu’offre le Champ de Manœuvre (supérette avec une amplitude d’ouverture très large, services para-médicaux, agence postale…), détaille François Nebout, maire de Soyaux.
Mais aussi de tous les champs et bois de la campagne pas très éloignée !
Deux ilots privés (soit au total une quarantaine de logements) ont déjà vu le jour sur ce site (îlots 1 et 2) depuis plusieurs années. Les habitants rencontrés ne se plaignent pas de leur choix. Bien au contraire.
Une opération réalisée dans le cadre de l’ORU du Champ de Manœuvre.

2017-11-23T00:11:45+00:00 23 novembre 2017|
NO